Rétro'Val



 


Pour connaître l'histoire du site...

Le château Val Marie actuel a été construit sur les restes d'un manoir appartenant à la famille Robert, famille dont on retrouve des traces à Vourey du XIIIe au XVe siècle.

Le château passe ensuite sous la charge de la famille Guiffrey.


En effet, en 1550, Claudine Robert épouse Pierre de Guiffrey, seigneur de Boutière. Cette famille est reconnue et fameuse pour ses exploits guerriers ; Pierre de Guiffrey sera d'ailleurs tué au combat. C'est son neveu, Guigues Guiffrey de Boutières qui sera l'héritier du château. Marié à Gasparde Berlioz, il aura un fils, Bonaventure, qui mourra sans descendance.

Ainsi, à la mort des deux hommes, Gasparde Berlioz se retrouve héritière du bien et le vend en 1559 à la famille de Salvaing.
Denis de Salvaing de Boissieu, fils de Charles de Salvaing de Boissieu et de Charlotte d'Arces, reconstruit au XVIIe siècle l'ancienne demeure familiale et effectue de très nombreux aménagements, pour donner au château sa forme actuelle.
La famille de Salvaing est également illustre par ses armes.
En effet, Charles de Salvaing est un homme de guerre et surtout un grand érudit.
Quant à Denis Salvaing de Boissieu (né au château de Vourey le 21 avril 1600 et mort au même endroit le 10 avril 1683), il devient un personnage très important du Dauphiné.


Premier président de la Chambre des Comptes du Dauphiné dès 1640, il est l'auteur de nombreux ouvrages d'ordre juridique tels que "De l'usage des fiefs et autres droits seigneuriaux" et "Traité du plait seigneurial et de son usage en Dauphiné". Comme poète, on lui doit notamment un célèbre poème en latin sur les sept merveilles du Dauphiné.

Sa fille, Christine, épouse en 1651 Charles Louis Alphonse baron de Sassenage.

Le château devient, au décès de Denis Salvaing de Boissieu, la propriété de la famille de Sassenage et ce jusqu'en 1746. A cette date, la propriété est vendue à monsieur Gervason.
Ce Gervason, dont on ne retrouve que très peu de traces, vend le château en 1754 à la famille Pavée.
Louise Marie Pavée se marie ensuite à Messire François Claude Bovier de Portes, président de la Chambre des Comptes du Dauphiné.

Sous la main de la famille Bovier, le château est aussi soumis à quelques nouveaux aménagements. A la mort de Jean-Baptiste Félix Bovier de Saint-Julien de Vourey en 1832, son ami, le comte de Meffray devient son héritier.
Le nouveau propriétaire des terres est alors Louis Achille, comte de Meffray, marquis de Cézarges, issu de la noblesse dauphinoise.

Son fils, Charles Henri de Meffray, le cède ensuite à Hippolyte Ulysse Petin le 29 janvier 1868.
Ce dernier est maire et conseiller général de Rives de Gier dans la Loire et gérant d’une société de hauts fourneaux.

Pendant la guerre de 1914-1918, Mme Petin met à disposition des pièces de son château pour la convalescence de soldats blessés aux combats.

A la fin de la guerre, en 1918, Hector Charles Hippolyte Petin vend le château à Paul Marie Louis Guerry-Duperray, industriel de Roanne.
Devenue veuve, Christine Marie Duperay le revend à la société Guerry-Duperay et fils en 1941. Celle-ci le revend en 1956 à la société Bally-Camsat de Lyon.

Le château est lors utilisé pendant une dizaine d’années au titre des œuvres sociales de cette société pour les colonies de vacances des enfants des employés.

Enfin, en 1966, la société Bally-Camsat revend le château à la société immobilière du "Bon Secours" de Grenoble. Des travaux sont alors entrepris pour l’aménagement d’une maison de retraite qui prend le nom de Val Marie.


En 2005, une convention tripartite est signée entre le Conseil général de l'Isère, L'ARS (Agence Régionale de Santé) et l'association Val Marie.
Le château devient alors un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).

Depuis, 38 résidents y coulent des jours heureux.

 
 

 

Val Marie en quelques portraits

 

Guigues de Guiffrey

 

Denis Salvaing de Boissieu

Charles Louis Alphonse de Sassenage

 

 

 

Val Marie en quelques photos

 

Val Marie - Façade Nord

 

Val Marie - Le Parc

Val Marie - Façade Sud

 

Val Marie - Vue d'ensemble

L'Église vue du parc